Automatiser la collecte et le reporting des
données énergétiques pour répondre au Décret Tertiaire

Monitorez vos bâtiments et commencez dès-aujourd’hui à centraliser les données énergétiques de votre parc tertiaire 

pour les transférer sur la plateforme OPERAT et éviter les sanctions prévues par le décret. 

A partir de 2021, toutes les données énergétiques et patrimoniales des bâtiments tertiaires de plus de 1000m² devront être transférées chaque année sur la plateforme OPERAT (Observatoire de la Performance Energétique, de la Rénovation et des Actions du Tertiaire) gérée par l’ADEME. Propriétaires et locataires de bâtiments tertiaires sont tous concernés.  

 

De multiples sources de données énergétiques

Les données énergétiques sont issues de différentes sources et ne sont pas forcément fiables prises indépendamment. Croiser les sources de données permet une tierce certification de ces dernières et offre par conséquent une réelle visibilité sur les consommations d’énergie d’un parc tertiaire. 

Centraliser les données énergétiques revient à récupérer les données multisourses et les rassembler en un unique outil

FACTURES

Récupération des données de facturation à partir des plateformes fournisseurs

IoT

Intégration en temps réel des données énergétiques télérelevées par des objets connectés

GTB / GTC

Ajout des données issues des Gestion Technique du Bâtiment et Gestion Technique Centralisée

Le transfert entre la plateforme de centralisation et d'analyse des données se fait automatiquement vers la plateforme OPERAT

Comment choisir une année de référence optimale ?

L’année de référence ne peut être antérieure à 2010. Pour choisir votre année de référence, il est conseillé d’opter pour : 

  • L’année durant laquelle les consommations d’énergie ont été les plus importantes
  • L’année pour laquelle vous disposez de vos premières factures énergétiques
  • Si une politique énergétique a déjà été engagée, une année antérieure à l’application de cette politique.

 

 

Comment automatiser la collecte des données énergie d'un parc tertiaire ?

La collecte et la centralisation des données énergie s’automatise grâce à un processus basé sur des algorithmes de Big Data et de machine learning : 

  • Récupération des flux de données à partir des fournisseurs énergie
  • Import de fichiers CSV
  • Reconnaissance optique (Scan, OCR)
  • Import rétroactif de toutes les factures énergie d’un parc
  • Implémentation et extraction des données des outils existants

Comment s'assurer d'une qualité de données optimale ?

Les données multisources sont croisées et analysées pour détecter les anomalies de facturation et les dérives de consommation. 

L’intelligence artificielle vient ensuite traiter ces données afin de les rendre directement exploitables par les acteurs du secteur tertiaire. 

Une fois ces données traitées, elles peuvent être directement importées dans la plateforme OPERAT, gérée par l’ADEME.

Ils centralisent déjà les données énergétiques et patrimoniales de leur parc tertiaire

Testez gratuitement la plateforme d'automatisation de collecte des données énergétiques pour répondre au Décret Tertiaire

En résumé

A partir de 2021, tous les acteurs du secteur tertiaire devront transmettre les consommations énergétiques de leur parc bâti sur la plateforme OPERAT gérée par l’Ademe. 

Le préalable requis d’une telle démarche est la connaissance précise des consommations d’énergie du patrimoine tertiaire complet. Il faut donc centraliser puis analyser ces données afin de fournir une information qualitative aux autorités publiques. 

Pour cela, il convient de centraliser les données multisources : 

  • Factures énergétiques
  • Objets connectés
  • GTB et GTC
  • Gestionnaires de réseaux de distribution

Une fois centralisées dans un unique outil, ces données devront être analysées avant d’être transférées sur OPERAT. 
Fermer le menu